Les meilleurs lisseurs à cheveux de 2017

La petite histoire du meilleur lisseur

L’invention du lisseur cheveux ne date pas d’hier. C’est en 1872 qu’Erica Feldman a eu la brillante idée de combiner 2 composants en métal et de les chauffer au feu de bois, puis de générer un mouvement lissant dans les cheveux. Cette esquisse de ce que sera le fer à lisser actuel engendra ensuite en 1912 un accessoire constitué de 2 plaques en métal plates, jointes à leurs extrémités par une charnière. Vinrent par la suite les modèles utilisant l’énergie électrique. C’est alors que la pince lissante a vu le jour.

Les lisseurs sont très vite devenus des appareils professionnels des coiffeurs, lesquels se sont rapidement entichés de l’énorme potentiel de l’outil. Cependant, les premiers prototypes présentaient l’inconvénient d’agresser les cheveux qui étaient en contact direct avec un métal très chaud, ce qui est pourtant nuisible pour la santé de la fibre capillaire. Si les marques réputées dans le domaine ont jusque-là commercialisé des moutures de base, elles ont rivalisé d’inventivité pour améliorer les capacités des lisseurs.

Il y a 15 années de cela, l’univers des lisseurs a connu une grande innovation technologique avec l’apparition de divers matériaux. Depuis lors, le métal nu a cédé sa place aux plaques en céramique, en titane ou encore en tourmaline. Grâce à ces pierres aux propriétés lissantes incomparables, plusieurs femmes des quatre coins du globe ont pu donner un nouvel élan à leur rituel de beauté quotidien.

Si ces types de fer ont de prime abord été destinés aux professionnels de la coiffure, certaines enseignes ont pensé aux particuliers et ont popularisé cette technologie révolutionnaire afin de tout le monde y ait accès. Toujours à la pointe de l’innovation en termes de soin capillaire, les marques se sont mises à concevoir des produits plus visionnaires que jamais : technologie ionique, plaques flottantes, chaleur infrarouge…

Les différents types de lisseurs à cheveux en matière de technologie

meilleur lisseurLes fers à lisser se déclinent en divers modèles, suivant notamment leur technologie. Ce critère joue un rôle prépondérant quant au choix du meilleur lisseur et ce, en fonction de plusieurs autres paramètres dont la nature des cheveux.

Le lisseur boucleur

Si le lisseur boucleur n’est pas un appareil utile pour tous, il faut quand même admettre qu’il s’agit d’un accessoire très pratique. Comme son nom l’indique, le lisseur boucleur combine en un seul et même produit deux fonctionnalités. Voici un lisseur qui vous permettra de changer régulièrement de tête. Grâce au lisseur boucleur, vous avez enfin la possibilité de lisser vos cheveux, grâce aux plaques plates, mais également de les boucler grâce cette fois-ci aux plaques incurvées. Vous pouvez même vous en servir pour donner un peu plus de volume à vos cheveux.

Le lisseur vapeur

Dans le domaine du meilleur lisseur à cheveux, la vapeur est une technologie plutôt moderne. Fonctionnant à la chaleur humide, le lisseur vapeur permet de lisser la chevelure sans pour autant les endommager. Bien au contraire, cet appareil favorise l’hydratation de cheveux et leur donne encore plus d’éclat. Cette technologie est par ailleurs réputée pour offrir un lissage plus durable.

Le lisseur ionique

La technologie ionique diffuse des ions négatifs, ce qui permet de supprimer l’électricité statique générée par les ions positifs. Par la même occasion, les frisottis sont évités. Ce type d’appareil convient aux cheveux défraîchis, abîmés ou secs étant donné ses propriétés favorables à la brillance des cheveux. Elle s’avère également efficace pour optimiser l’effet des soins utilisés.

La technologie « wet & dry »

En principe, avant de se servir d’un lisseur, il est recommandé d’avoir des cheveux parfaitement secs, sans quoi, ils risquent de se dégrader. Mais grâce à la technologie « wet & dry », il est désormais possible d’effectuer un lissage même sur des cheveux mouillés. Ce meilleur lisseur vous offre ainsi un gain de temps considérable, en particulier si vous avez des cheveux épais ou fournis.

Meilleur lisseur : mode d’emploi

Avant d’utiliser le meilleur lisseur, vous devez vous plier à certaines règles. Vos cheveux doivent d’abord être bien secs, car autrement, la fibre capillaire risque de se dégrader. Il existe bien sûr certains modèles dont vous pouvez vous servir sur des cheveux mouillés.

fer a lisser

Aussi, si le lisseur est particulièrement efficace pour les femmes qui sont souvent pressées, celles-ci doivent garder en tête que les cheveux sont fragiles. Vous ne devez donc pas employer exagérément le fer a lisser. Usez-en sur une fréquence raisonnable.

Pour obtenir un résultat impeccable, vous devez préalablement préparer votre tignasse avant d’opérer le lissage. Coiffez vos cheveux à la brosse ou au peigne puis séchez-les. Branchez ensuite votre lisseur et réglez le niveau de température. Sélectionnez une température basse si vos cheveux sont fins et haussez le thermostat si vous avez des cheveux plus épais. Avant et après l’emploi de l’outil, vous pouvez enduire vos cheveux d’un sérum afin de les hydrater.

Quelques critères à considérer avant l’achat du meilleur lisseur

Un certain nombre de critères doit être pris en compte avant de décider quel modèle de lisseur choisir : température, dimensions des plaques, revêtement du fer a lisser

La température idéale du meilleur lisseur

En cas de doute sur la nature de votre chevelure, il vous est recommandé d’opter pour un meilleur lisseur pourvu de plusieurs niveaux d’ajustement de température. Il existe des lisseurs proposant jusqu’à 7 différentes positions, permettant d’adapter la température à tout type de cheveux.

Pour plus de sécurité, commencez l’emploi de votre fer a lisser à faible température, comprise en 120 °C et 130 °C puis augmentez petit à petit si besoin est. L’objectif est de passer sur une mèche une seule fois. Il vaut effectivement mieux passer une fois à 160 °C que trois fois à 130 °C, car ainsi, votre chevelure sera moins soumise à la déshydratation.

Si vous avez des cheveux fins, vous pourrez les lisser à une température variant entre 130 °C et 160 °C tandis que si vos cheveux sont normaux, la température optimale va de 160 °C à 200 °C. Pour les cheveux fournis, une température supérieure à 200 °C conviendra parfaitement.

La dimension des plaques

Le choix d’une bonne taille des plaques du fer à lisser est aussi primordial. Si vous avez des cheveux courts, ne dépassant pas 20 cm, il vaut mieux pour vous vous procurer un lisseur avec des plaques étroites. Cela vous permettra de réaliser une coiffure plus précise. Le cas échéant, vous pouvez acheter un minilisseur, qui se révèle particulièrement efficace pour les cheveux courts.

Si par ailleurs vos cheveux sont longs ou mi-longs, les plaques larges de 3 cm et longues de 8 à 10 cm sont recommandées. Pour les chevelures crépues, frisées, fournies et très longues, il est préférable de choisir des plaques larges d’au moins 4 cm. Vous éviterez ainsi les passages répétés et vous bénéficierez d’un gain de temps non négligeable.

Le meilleur revêtement du lisseur

Le revêtement de l’appareil est un paramètre à ne pas prendre à la légère. Grâce à ses qualités, vous pouvez conserver la forme désirée plus longtemps. Le revêtement conditionne également la santé ou au contraire le mauvais état de votre chevelure. Trois matériaux sont particulièrement à prioriser, à savoir le titane, la céramique et la tourmaline.

  • La céramique
lisseur boucleur

Il s’agit sans doute du revêtement le plus répandu, et ce, à juste raison. Il détient l’avantage de répandre la chaleur de façon uniforme et simplifie amplement la glisse. La céramique se présente en trois formes, en l’occurrence la blanche, la noire et la jaune. La blanche convient à la majorité des cheveux et plus spécialement aux cheveux quelque peu frisés ou sans volume. La jaune, quasiment similaire à la blanche, aide en plus à moins agresser les chevelures teintées. Quant à la noire, elle offre plus d’éclat et aide à soigner les écailles. Elle est donc idéale pour les cheveux crépus et frisés.

  • La tourmaline

La tourmaline procure une excellente glisse. Ce revêtement aide aussi à résorber l’électricité statique à l’origine des frisottis. Par contre, elle émet moins bien la chaleur. C’est pour cette raison que cette pierre est plutôt conseillée sur les cheveux endommagés, teintés, fins et sensibles.

  • Le titane

Enfin, le titane qui est le moins usité est usuellement présent sur les fers à lisser professionnels. Léger et robuste, ce matériau offre aux plaques une longévité plus qu’appréciable. La diffusion de la chaleur sur le titane est aussi homogène que sur la céramique. Certaines plaques sont d’ailleurs conçues à la fois en titane et en céramique. Vous pouvez vous en servir sur tout type de cheveux, excepté sur les cheveux teintés.

Le prix moyen du fer à lisser

En règle globale, le coût du fer à lisser est déterminé par sa qualité, sa marque de fabrication ainsi que ses spécificités. Pour un fer classique, le prix peut notamment varier de 70 euros à 90 euros. Ce coût peut être distinct suivant les fonctionnalités de l’appareil. Si par exemple il est muni d’un régulateur de température ou d’une plaque en céramique, il peut coûter plus cher qu’un lisseur de la même catégorie. D’autre part, le lisseur haut de gamme, qui est plus performant, est généralement proposé à un prix compris entre 90 euros et 120 euros.